L.e.j. - Toucher couler

Oh oui, tu sais leur dire "je t'aime" et l'oublier la même semaine
Oh, c'est le week-end, tu joues le fier, han, tu joues la scène
Tu sais le faire
Mais tous ces "nan, nan" que t'attends pas, nan, tu les entends pas
T'essayes encore cent fois, tu penses que ça passera
Mais nan, nan, nan, t'entends pas, tu la joues gars sympa
Tu lui demandes "pourquoi?", t'essayes encore une fois
Cherche pas à leur plaire, tu perds ton temps
Demande pas d'amour, tu fais semblant
Toujours un peu lourd, un peu tremblant
Au jeu de l'amour, tu pars perdant

Toucher, toucher (toucher) toucher coller (coller)
Toucher couler, t'essayes juste encore une fois
Toucher, toucher (toucher) toucher coller (coller)
Toucher couler, t'essayes juste une dernière fois
Toucher, toucher (toucher) toucher coller (coller)
Toucher couler, t'essayes juste encore une fois
Toucher, toucher (toucher) toucher coller (coller)
Toucher couler, t'essayes juste une dernière fois

Coller, coller serrer durant tous les week-ends (yah)
Tu les séduits toutes, t'es jamais face au dilemme (yeah)
Toucher, toucher, des larmes t'en as trop fait couler (yah)
Ton cœur et son glamour ne t'a jamais côté, oh
Tu as jamais tremblé face (face) faux espoir dérisoire (yah)
Tu as même joué tes cartes (cartes) sur des mots illusoires (yah)
Tu as fait semblent d'aimer, tu crains
Ton cœur noir, on ne peut l'atteindre, tu sais, la lumière est éteinte
Elles voudraient te plaire, elle perdent leur temps, demandent ton amour inexistant
T'es ce cœur de pierre au faux semblant, les nuits se répètent et se ressemblent


Toucher, toucher (toucher) toucher coller (coller)
Toucher couler, t'essayes juste encore une fois
Toucher, toucher (toucher) toucher coller (coller)
Toucher couler, t'essayes juste une dernière fois

Tes yeux sur les fessiers, tes approches sont pétées
T'ignores tout des femmes et tes façons d'faire sont douteuses, hum
Tu fais l'garçon facile, à voir, tu fais pitié
T'enchaînes les conquêtes mais tous les matins, t'es tout seul, hum
Tes yeux sur les fessiers, tes approches sont pétées
T'ignores tout des femmes et tes façons d'faire sont douteuses, hum
Tu fais l'garçon facile, à voir, tu fais pitié
T'enchaînes les conquêtes mais tous les matins, t'es tout seul, hum

Toucher, toucher (toucher) toucher coller (coller)
Toucher couler, t'essayes juste encore une fois
Toucher, toucher (toucher) toucher coller (coller)
Toucher couler, t'essayes juste une dernière fois
Toucher, toucher (toucher) toucher coller (coller)
Toucher couler, t'essayes juste encore une fois
Toucher, toucher (toucher) toucher coller (coller)
Toucher couler, t'essayes juste une dernière fois

Lyrics licensed by LyricFind